Le chrysanthème reste la fleur de la Toussaint

Les ventes des chrysanthèmes à la Toussaint représentent 193 Millions d’Euros de chiffre d’affaires et même en période de crise cela ne fléchit pas. La date du 1er Novembre reste la date spirituelle par excellence et les français restent très attachés à cette tradition. D’autres espèces de fleurs arrivent cependant sur le marché, mais elles représentent seulement 6% à la Toussaint. Par conséquent les chrysanthèmes ont encore de beaux jours devant eux…

Malgré toutes les variétés de fleurs et végétaux les chrysanthèmes restent les favorites pour fleurir les tombes à la Toussaint.

Voici pourquoi :

Des couleurs vives pour fleurir les tombes

Un joli éventail de couleurs très lumineux est à votre disposition (jaune, orange, rouge, violet…) et sous toutes formes (simples, pompons, alvéolés, araignées…) le choix est très large. Elle est l’une des rares fleurs qui fleurissent en hiver. En plus elle résiste très bien au gel et à toutes formes d’intempéries et demande peu de soin, bref, idéal pour la période hivernale.

Les pomponettes sont le Best-seller de la gamme. Ces dernières années, la tendance est le mélange des couleurs.

Le chrysanthème, une fleur à petit prix.

Bien sûr, le prix dépend de la taille de la fleur mais cela reste l’une des moins chères du marché, de 3€ pour le petit format jusqu’à 15€ pour les plus volumineuses, rapport qualité-prix imbattable ! Des prix qui ont très peu bougé depuis 20 ans.

Vous pouvez trouver des chrysanthèmes chez les producteurs, jardineries, fleuristes et bien sûr les Pompes Funèbres, certaines même s’occupent de fleurir les tombes des êtres chers qui sont loin.

Les chrysanthèmes sont associées à la mort en France mais aussi en Espagne, Croatie, Belgique et Pologne ; en Asie seuls les chrysanthèmes blanc sont associés à la mort et en Australie on les offre lors de la fête des Mères, synonyme de bonheur et symbole d’amour dans le reste du monde. Comme quoi le langage du chrysanthème n’a pas la même signification suivant les pays.

Que l’on habite près ou loin de la tombe familiale, déposer les potées fleuries dans les cimetières de France pour la Toussaint reste encore d’actualité.

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier