plaques funéraires

Pourquoi avoir un lieu de recueillement est important ?

Après la perte d’un être chère et surtout après les obsèques, il est primordial d’avoir un lieu de recueillement pour aller rendre hommage et se remémorer ce qu’il ou elle a représenté pour chacun et chacune d’entre nous.

Chaque pays à travers le monde ont leur propre rituel pour dire au revoir aux proches disparus tragiquement. Mais universellement, beaucoup ont besoin d’honorer leur mémoire en cultivant des bons souvenirs pour parvenir peu à peu à surmonter leur disparition. Peu importe le type d’obsèques choisi ( inhumation ou crémation ) et le lieu, l’important est de se rendre sur la tombe ou là où les cendres ont été déposées et ainsi se sentir proche du défunt.

UN RITUEL ESSENTIEL

La famille et les proches, souffrent souvent de ne pas avoir un lieu de recueillement, après la cérémonie, un lieu pour pouvoir pleurer en paix le souvenir de l’être aimé et disparu trop tôt. Nous avons ( presque ) tous besoin d’un lieu de mémoire et d’une trace de notre passage sur cette terre.

Voici les différents lieux de recueillement :

  • Cimetière : lieu hautement symbolique, chargée d’émotions qui montre bien que la vie est fragile
  • Jardin du Souvenir : emplacement sobre et qui appelle au recueillement où l’on disperse les cendres, situé à proximité d’un crématorium ou dans un cimetère
  • Colombarium : niche murale où l’on dépose les urnes, située dans le cimetière
  • Cavurne : caveau « individuel » construit en pleine terre refermée par une dalle en béton, située dans les cimetières.
  • Concession familiale : emplacement que possède la famille au cimetière ( pleine terre ou caveau, dans tous les cas la pose de monument et/ou stèle est possible )

VIVRE UN DEUIL

Le processus de deuil comporte plusieurs étapes et est assortie de fortes émotions. Tout d’abord on refuse d’y croire et donc le mécanisme de déni se met en marche pour se protéger. Mais peu à peu il doit laisser place à la réalité : la perte d’un être cher. Cependant le processus de deuil n’est pas toujours facile, il demande un certain recueillement. Le partage de souvenirs dans les différents lieu de recueillement facilite l’intégration de la perte. Et donc au fil des semaines, des mois, la vie reprend ses droits, les projets refont surface et, même si tout n’est pas comme avant, la vie a repris.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier